Malgré la récession, l’industrie allemande reste le principal moteur de l’économie

Cet article est paru en premier sur https://www.facebook.com/FondationiFRAP/

https://external-dus1-1.xx.fbcdn.net/emg1/v/t13/3791506219571387248?url=https://www.ifrap.org/sites/default/files/articles/image_logo/shutterstock_1316483804.jpg&fb_obo=1&utld=ifrap.org&ccb=13-1&_nc_sid=5109ac&stp=dst-emg0_q75&ur=64c8fc&oh=06_AbF3LxEtRIqbTlNUjtjY9PcerPWiVkYTRLYqPggEEk_hQA&oe=649DC48B

Les crises économiques et géopolitiques mondiales touchent actuellement l’économie allemande, traditionnellement orientée vers l’exportation. La crise du gaz et l’inflation ont fait chuter l’industrie. Le PIB de la première économie européenne s’est contracté deux fois de suite : de 0,3 % au premier trimestre 2023, après un premier recul de 0,5 % fin 2022. L’Allemagne n’a pas été la seule à entrer en récession, la zone euro l’est également. Le PIB des vingt pays a reculé de 0,1% au 1er trimestre alors qu’il avait déjà subi une baisse de la même ampleur le trimestre précédent. Mais les fondamentaux de l’industrie allemande, principal moteur de l’économie restent bien présents : Mittelstand, investissements en R&D et robotisation, exportations. Des fondamentaux qui devraient permettre une reprise de l’économie outre-Rhin.


Les crises économiques et géopolitiques mondiales touchent actuellement l’économie allemande, traditionnellement orientée vers l’exportation. La crise du gaz et l’inflation ont fait chuter l’industrie. Le PIB de la première économie européenne s’est contracté deux fois de suite : de 0,3 % …

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*