Taux de sols artificialisés : la France déjà dans les meilleurs élèves européens

Cet article est paru en premier sur https://www.facebook.com/FondationiFRAP/

https://external-dus1-1.xx.fbcdn.net/emg1/v/t13/11194387688327088179?url=https://www.ifrap.org/sites/default/files/articles/image_logo/shutterstock_2122138901.jpg&fb_obo=1&utld=ifrap.org&ccb=13-1&_nc_sid=5109ac&stp=dst-emg0_q75&ur=64c8fc&oh=06_AbG0FuavqFBD2XnVHuyIrOrmfR3hSnYcpBFD6-QpEfrySw&oe=6493E82C

En 2021, l’adoption massive (332 pour, 77 contre à l’Assemblée nationale) de cette loi reposait sur l’hypothèse d’une France plus mauvais élève de l’Europe dans ce domaine. Cela parce que notre pays artificialiserait 20.000 à 60.000 hectares par an. Un ordre de grandeur à prendre avec précaution, d’autant que le taux d’artificialisation de notre territoire apparait comme bien en dessous de la moyenne européenne : 5,5% contre 9,4% en Allemagne, par exemple !


Les décrets d’application de la loi Zéro Artificialisation Nette (ZAN) font actuellement l’objet d’intenses négociations avec les élus locaux inquiets pour le développement économique des territoires. En 2021, l’adoption massive (332 pour, 77 contre à l’Assemblée nationale) de cette loi re…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*